Les Géonefs (ou Earthship)

La géonef ou earthship, vaisseau de terre, a été crée par l’architecte américain Michael Reynolds dans les années 1970. Le principe de départ est que les habitations se doivent d’impacter le moins possible l’environnement. Cette construction atypique est donc produite à partir de matériaux recyclés (pneus, canette en aluminium ou bouteille en verre, …) ou avec un bilan carbone nul (bois, torchis, …).

Ces habitations sont durables et déconnectées du réseau certes, mais elles ne ressemblent pas aux habitations durables habituelles car elles sont aussi confortables voire plus que les habitations modernes et à moindre coût.

Overhead drawing of Kinney Earthship
Crédit photo : Green Energy Futures on Visual hunt / CC BY-NC-SA

Ce type de construction ressemble à une sorte de « module de survie ». Ce module enterré sous la terre comporte de multiples caractéristiques intéressantes :

Combattre les changements de températures et d’hygrométrie

La géonef est capable de maintenir une température confortable toute l’année. Peu importe les conditions climatiques extérieures, la température intérieure est toujours aux alentours de 22°C.

Ce phénomène est dû aux pneus remplis de terre qui font office de murs. Ces murs sont appelés des « masses thermiques », ils dissipent la chaleur, la libèrent ou l’absorbent en fonction de la température intérieure.

Les larges fenêtre de la serre, orientées plein sud, permettent au soleil de réchauffer la masse thermique durant la journée.

Récupérer et filtrer les eaux de pluies

Sur son toit est installé un système de récupération des pluies très ingénieux. Il est entièrement crénelé afin de permette que l’eau s’écoule vers les citernes pour être pompée dans le réseau de plomberie.

L’eau grise, provenant de la première utilisation de l’eau filtrée (servant à cuisiner ou à se laver), est pompée vers la serre pour arroser les plantes. Après avoir été filtrée par les plantes, cette eau est pompée vers les toilettes pour ensuite être évacuée vers le jardin afin d’arroser et de nourrir les plantes non comestibles.

Produire de l’énergie électrique

Les panneaux solaires et les éoliennes placés sur le toit fournissent toute l’électricité nécessaire au fonctionnement de la géonef.

De plus ces constructions sont économes en énergie, il sera donc facile d’obtenir l’énergie suffisante à son fonctionnement.

Récolter des légumes et des fruits toute l’année

Ces habitats sont équipés d’une ou deux serres où sont cultivées des plantes comestibles toute l’année. Ils répondent donc à tout ou une partie des besoins alimentaires. Il est également possible de construire un bassin à poissons ou un poulailler.

S’ils sont associés à un jardin nourricier développé en permaculture, il est possible d’atteindre l’autonomie alimentaire. De plus le temps consacré à cette autonomie est moindre que celui nécessaire à un travail rémunérateur.

Fournir un excellent confort

Tous les besoins primaires sont comblés par la géonef sans aucune coût que celui de l’entretien. Elle permet de devenir autonome et de se libérer et de n’être pas obligé de réaliser un travail non-désiré.

 

Les bienfaits de ce type de construction sont nombreux :

3040774333_24d8df764d_o
Crédit photo :  itmpa on Visualhunt / CC BY-NC-ND
  • réduction de CO2, des déchets, du gaspillage
  • nourriture saine (sans pesticide, sans engrais chimique, sans OGM …)
  • eau saine (sans produit chimique, sans médicament, sans chlore, …)
  • environnement sain (sans perturbation électromagnétique, sans émanation de produits chimiques, …)
  • diminution des maladies liées à l’environnement
  • économie d’échelle grâce à l’autonomie alimentaire et énergétique et au faible coût d’entretien.
  • favorisation de la résilience et de la transition écologique
  • diminution de l’emprise de la soumission volontaire

 


Ces constructions ne sont pas difficiles à construire et ont un coût relativement faible à cause des matériaux peu coûteux. De nombreux témoignages rapportent que des personnes sans expérience, sans connaissance et sans aide ont réussis à construire ces habitations.

L’impact de ses constructions sur l’environnement n’est pas seulement nul, il est positif.

Crédit photo : theentiremikey on VisualHunt.com /CC BY-NC-ND
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close