Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE)

Qu’est-ce que la RSE ?

La Responsabilité Sociétale des Entreprises désigne la prise en compte par l’entreprise de ses impacts environnementaux, sociaux et éthiques dans ses activités.

Elle est volontaire et aucunement obligatoire mais tend à devenir indispensable pour s’assurer la pérennité de l’entreprise.

Elle est basée sur la norme ISO 26000 contenant les lignes directrices qui définissent comment les organisations peuvent et doivent contribuer au développement durable. Elle ne peut être certifiée, cependant elle peut être évaluée par AFAQ 26000 ou Vigeo 26000 qui permettent de connaitre le degré de responsabilité sociale. Il existe également des labels RSE.


Qu’est-ce qu’une entreprise responsable ?

Une entreprise responsable doit mener des actions extra-financières pour se développer de manière durable.

infographie-la-rse-c-est-quoi-title
Source : Novethic, mai 2017, « Le B-A-BA de la RSE »

La norme ISO 26000 définit 7 questions centrales auxquelles doivent répondre les entreprises souhaitant devenir plus responsables dans leurs décisions et leurs actions :

adc-proprete-rse-rosace
Source : ADC Propreté

Chaque chapitre devant être lu et compris comme étant un élément constitutif d’un ensemble cohérent.


Quels sont les avantages et les bénéfices de la démarche RSE ?

Cette démarche est un investissement pour permettre à l’entreprise d’être durable et pérenne.

Elle permet :

  • L’anticipation des contraintes et la prévention des risques
  • La réduction des coûts liés à la consommation de ressources ou à la valeur ajoutée
  • L’innovation par l’augmentation de la qualité, du service et de la valeur ajoutée
  • La différenciation sur le marché et l’augmentation de la valeur de la marque
  • L’amélioration de la réputation et la fidélisation des publics
  • La performance économique et financière

De ses avantages, l’entreprise va en retirer de nombreux bénéfices, notamment :

infographie-rse-entreprise-title
Source : Novethic, mai 2017, « Premier pas »

Comment mettre en place une démarche RSE ?

Selon la norme ISO 26000, la RSE se traduit par un comportement transparent et éthique des entreprises qui :

  • contribue au développement durable
  • prend en compte les attentes des parties prenantes
  • respecte les lois en vigueur et est compatible avec les normes internationales
  • est intégré dans l’ensemble de l’organisation et mis en oeuvre dans ses relations

Pour cela, elle décrit deux pratiques fondamentales :

  • l’identification des impacts des décisions et activités de l’organisation au regard des questions centrales de l’ISO 26000
  • l’identification des parties prenantes et le dialogue avec celles-ci

Concrètement, la RSE devrait se traduire de différentes manières par :

  • la définition d’une éthique, formalisée dans une charte
  • la mise en relation avec les parties prenantes de l’entreprise (tous acteurs ayant des intérêts dans la gestion de l’entreprise : clients, fournisseurs, employés, associations locales, collectivités territoriales, …)
  • la mise en place de programme de gestion des risques
  • une surveillance accrue des principes de sécurité
  • une veille, notamment environnementale, sociale, sociétale et juridique
  • des projets de gestion des connaissances en support à l’innovation qui impliquent également plusieurs types d’agent économique
  • des programmes d’assurance qualité avec la mise en oeuvre de nouvelles normes
  • la corrélation avec la nature du lien social et de la performance
  • une communication interne et externe, avec notamment des bilans sociaux et environnementaux

Pour s’assurer de l’avancement et de l’efficacité de la démarche, il est nécessaire de s’auto-évaluer par rapport à un référentiel d’exigences construit par soi-même ou de se faire évaluer (ou d’évaluer des tierces parties) par rapport à une liste d’exigences propres ou construit de manière universelle.


Les labels RSE

La démarche RSE peut être facilitée par les labels qui permettent de la structurer, la suivre et la valider.

  • LUCIE
    https___www.cnr.tm.fr_wp-content_uploads_2016_04_logo_lucie4

Ce label a développé un parcours, accessible à tous et à n’importe quelle étape de réflexion, pour progresser en responsabilité sociétale (RSE). L’objectif de ce label est d’éveiller les consciences des organismes pour qu’elles contribuent à résoudre les défis de demain.

C’est le label le plus répandu.

  • Engagé RSE
    https___lemagcertification.afnor.org_wp-content_uploads_2015_06_Logo-Engage-RSE-e1489408304151

Ce label est attribué par Afnor certification. Il suit une procédure jusqu’au label : évaluation sur site, des rencontres avec vos écosystèmes, l’analyse de vos pratiques, un rapport de performance, un niveau d’évaluation, de la communication et une évaluation de suivi.

  • PME +
    Logo-normal-PME-plus

Ce label s’adresse aux entreprises indépendantes ou familiales. Pour être éligible à ce label, il faut mettre en place une démarche RSE, établir un dialogue social, s’impliquer dans la vie locale, avoir des pratiques transparentes et un sourcing responsable, préserver l’environnement et proposer des produits de qualité, sains et sûrs pour le consommateur.

  • BioED (BioEntrepriseDurable)
    https___pbs.twimg.com_media_DfpOqTHXkAAdd67

Ce label est 100% indépendant et a été créé par et pour des PME de la bio. L’évaluation se fait par un organisme tiers indépendant, Ecocert ou Bureau Veritas. Il rend la RSE accessible aux PME. Ils les accompagnent tout au long des étapes de labellisation.

  • Prestadd
    https___www.synpase.fr_wp-content_uploads_2018_04_Logo-Prestadd-400x308

Ce label permet de guider les entreprises du spectacle et de l’événement dans leurs démarches en faveur du développement durable.

  • RSE Scop BTP
    http___batijournal.com_wp-content_uploads_2015_06_Logo-LABEL-RSE-SCOP-BTP

Ce label est délivré par un comité de labellisation composé de parties prenantes représentatives de toute la branche BTP : maitres d’ouvrage publics et privés, banque, assurances, organisme de prévention, protection sociale.


Avec la démarche RSE et la norme ISO 26000, il s’agit tout simplement de mettre en place le développement durable dans la politique et la stratégie de l’entreprise. (Objectifs du développement durable)

L’utilisation de la séquence « Eviter, Réduire, Compenser » est un bon point de départ pour la réflexion sur la mise en oeuvre de la RSE.


Cette démarche doit concerner toutes les parties prenantes de l’entreprise afin d’être pleinement efficace et d’en retirer tous les bénéfices. Elle ne doit pas simplement concerner un service mais elle doit être au cœur même du développement de l’entreprise tout entière.

Il est important que la RSE soit un engagement global et volontaire de l’entreprise pour ne pas qu’elle se transforme en greenwashing.

rse-csr-definition

En tant que conseillère en développement durable et RSE, je peux accompagner les entreprises et les organismes qui souhaitent mettre en place une stratégie RSE. N’hésitez pas à me contacter.

crédit photo : Carlos Muza on Unsplash
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close