Fabriquer sa biodiversité

Agir pour la biodiversité, ça peut commencer par agir pour la biodiversité dans son jardin.

Aider les animaux à s’alimenter, à trouver un abri et à se reproduire permet de compenser un peu l’impact de l’activité humaine sur eux. Ces aides n’ont pas vocation à être durables mais permettre de limiter le déséquilibre engendré par l’activité humaine. Si un jour nous parvenons à retrouver cet équilibre alors nous n’aurons plus besoin de mettre en place ces actions.

Aujourd’hui, 23% des espèces animales en France sont menacées.*

Avec peu de connaissances en bricolage, il est possible de fabriquer simplement des nichoirs, des abris ou des mangeoires pour divers animaux, ce qui constituera un bon point de départ à la restauration de la biodiversité.


Nichoirs à oiseaux

Les oiseaux sont touchés par la disparition de leur lieux d’habitation et de nidification. L’abattage des arbres et leur raréfaction dans les milieux urbains et péri-urbains les rendent plus vulnérables et leur reproduction devient plus difficile.

32% des oiseaux nicheurs sont sur la liste rouge des espèces menacées.*

En construisant un nichoir, vous leur donnez la possibilité de se reproduire et de se protéger afin de limiter leur disparition. Quelques exemples de nichoirs à oiseaux à construire soi-même :

Nichoir oiseaux – type boite aux lettres

Nichoir oiseaux – type semi-ouvert

Nichoir Chouette Effraie des clochers

Nichoir Hirondelle de fenêtre

Mangeoires à oiseaux

Les oiseaux ont plus de mal à s’alimenter l’hiver. Vous pouvez également les aider en leur construisant une mangeoire. Celle-ci peut être alimentée de mi-novembre à fin mars, mais pas en dehors pour laisser aux oiseaux de l’année apprendre à s’alimenter par eux-même.

Mangeoire oiseaux

L’hiver, les oiseaux sont principalement granivores. Dans la mangeoire ou suspendu à une branche, vous pouvez mettre une boule de graisse garnie de graines à fabriquer soi-même très simplement.

Boule de graisse oiseaux

Nichoir à abeilles solitaires

Les abeilles solitaires sont des abeilles ne vivant pas en colonie comme l’abeille domestique. Elles sont indépendantes bien qu’elles ont tout de même tendance à former des bourgades.

De même que pour les oiseaux, ces abeilles sont fragilisées par la raréfaction de leur lieu de nidification. Vous pouvez donc les aider en créant simplement un lieu propice à leur reproduction.

Ces abeilles solitaires sont des pollinisateurs importants avec un taux et une efficacité de pollinisation deux fois supérieurs à ceux de l’abeille domestique.

Nichoir Abeille solitaire

Abri à chauves-souris

Les chauves-souris font désormais partie des espèces en danger. En plus de voir leur lieu d’habitation modifié, elles subissent également la lumière nocturne qui perturbe grandement leur mode de vie.

Pour aider ses animaux à trouver un endroit où se reposer le jour, vous pouvez leur construire un abri :

Abri Chauve-souris

Abri à hérissons

Les hérissons sont de véritables atouts pour les jardiniers car ils sont principalement insectivores et mangent également des limaces, des larves et des escargots. Ils peuvent aussi se nourrir de cadavre d’autres animaux et de reste de viande. Les mauvaises odeurs ne le dérangent ni même les défenses chimiques odorantes ou le venin de ses proies. En revanche, il n’aime pas trop les fruits et ne se nourrit de végétaux que s’il n’a pas le choix. Ils peuvent consommer jusqu’à 50g de nourriture par nuit.

Ces petits mammifères ont vu aussi leur population fortement diminuée et ont donc besoin d’aide. Se nourrissant la nuit, ils ont également besoin d’un abri pour se reposer le jour. Pourquoi pas leur en fabricant un soi-même :

Abri Hérisson

Hôtel à insectes

Pour abriter toutes sortes d’insectes dans votre jardin et ainsi favoriser la biodiversité globale, vous pouvez construire un hôtel à insectes. Cet abri pourra accueillir à la fois des insectes auxiliaires pour le potager et la jardin mais aussi des pollinisateurs.

Hôtel Insectes

Astuce : Percez les morceaux de bois dans l’écorce et non dans le sens du bois. Le perçage est plus difficile mais plus proche des conditions naturelles. Les trous dans le sens du bois peuvent se fendre et faire rentrer l’humidité à l’intérieur ainsi que les parasites, ce qui rend les insectes plus sensibles aux maladies.


Ces différents dispositifs sont des bons points de départ pour favoriser la biodiversité dans son jardin et aux alentours. Non seulement ils permettent de compenser un peu notre activité humaine mais aussi de nous rendre acteur du retour de la biodiversité abondante.

La réalisation de ses objets est un bon moyen de découvrir et d’apprendre à bricoler pour être plus autonome et surtout pour goûter au plaisir de faire les choses soi-mêmes. Il est possible aussi de mettre en place des éco-gestes au jardin ou au quotidien limitant fortement notre impact sur la biodiversité.

Une fois ces installations mises en place, c’est l’occasion d’en profiter pour observer la nature, apprendre à la connaitre et se familiariser avec elle.

*Source : INPI
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close